Aller au contenu principal

Le Big Data, pilier de la connaissance client

Publié le 06/02/2019 dans Article pratique
big data - assistant courrier - la poste

Dopé par l’exposition du nombre de smartphones et des objets connectés, le Big Data et ses milliards d’informations n’ont jamais été aussi gigantesque (2 jours en 2018 suffisent en effet à générer plus de datas que celles créées entre le début de l’humanité et l’année 2003). Une manne pour les entreprises en attente de meilleure connaissance client... à condition de pouvoir traiter ces mégadonnées.

Dans ce contexte où l’exploitation des données clients est devenue cruciale, un nombre croissant d’entreprises adopte les technologies analytiques. Objectif : décrypter le Big Data (voir encadré en bas d’article) afin de comprendre aujourd’hui les attentes des consommateurs, pour anticiper demain leurs besoins.

L’ambition : Mieux communiquer

Avoir la bonne offre pour satisfaire le besoin d’un client, c’est bien. Créer ce besoin et être le premier à créer l’offre c’est mieux. En améliorant de manière considérable la connaissance client, le Big Data permet aux annonceurs de générer des contenus de qualité et de les diffuser au moment le plus efficace, instantanément ou presque au besoin. Grâce à l’alliance de cette nouvelle compréhension des attentes client et à l’analyse prédictive de leurs comportements, il est en effet possible de créer des messages personnalisés issus des données de navigation individuelle. C’est le Retargeting, ou reciblage publicitaire. Celui-ci ne nécessite pas la puissance du Big Data, mais il est d’autant plus précis que les données dont dispose l’annonceur sont complètes.

Lorsqu’on quitte un site marchand sans acheter, on ne doit dès lors plus s’étonner que l’annonceur éconduit nous adresse un message personnalisé, que ce soit via une bannière publicitaire, un e-mail, un sms ou par courrier. Tout est bon pour faire revenir le prospect en lui donner une nouvelle occasion de concrétiser sa commande.

pourquoi les consommateurs achetent plus une marque
campagne de communication ananas victoria la poste assistant courrier

En matière de communication, ce que permet le Big Data n’est limité que par l’imagination des annonceurs. Grand Prix La Poste Solution Business 2018, la campagne de l’office de Tourisme de l’Ile de la Réunion Tourisme consistait à associer data de navigation et data postale pour adresser un ananas Victoria par colis aux personnes ayant visité le site www.reunion.fr avec un intérêt poussé (plusieurs clics, temps de visite long…). Un retargeting postal simple mais efficace qui pourrait être enrichi en exploitant les datas de genre ou habitudes en loisirs (ananas + brochure sport/randonnée pour les uns, ananas + vraies photos de plage pour les autres…).

La nécessité : Collecter les données

Pour réaliser LA bonne campagne, connaître ton client tu devras. La bonne nouvelle pour les annonceurs, c’est qu’il suffit de suivre leurs traces. Et elles sont nombreuses. Car à moins de payer ses achats en espèces, impossible de ne pas laisser de trace de ses achats. Tout comme il est illusoire de penser qu’on peut utiliser Internet ou un objet connecté sans être pisté.

Intérêt pour un produit, recherche Internet, avis donné ou consulté sur un réseau social, formulaire client, bornage GPS / Bluetooth en entrant dans un magasin… les sources de données sont plurielles. Croisées, analysées, enrichies avec les datas récoltées via d’autres canaux, elles contribuent à construire des profils clients et prospects précis et à cibler juste. A condition de pouvoir et savoir les décrypter ! Pouvoir, car la quantité phénoménale d’inputs rend l’analyse impossible au cerveau humain. Savoir, parce qu’il ne suffit pas d’avoir un bel herbier pour devenir un bon botaniste : avant de comprendre le comportement des clients, il faut disposer des données adéquates, les ordonner et les analyser afin de détecter les meilleurs leviers.

La RGPD : un frein ? Au contraire… on vous explique.

Afin de protéger les citoyens, la Commission Européenne a déployé en mai 2018 la directive RGPD qui oblige toute entreprise à s’assurer du consentement éclairé de chacun avant d’exploiter ses données de navigation. Loin d’être contraignante, cette disposition représente une opportunité. Car en demandant un consentement pour utiliser ses données, l’annonceur établit une relation de confiance avec son client. Une bonne nouvelle quand on sait que les consommateurs apprécient qu’on réponde à leurs vrais besoins. Ils sont d’ailleurs 83 % à se dire prêts à partager leurs données avec les marques pour recevoir des offres personnalisées.

La sublimation : Passer du Big au Smart Data

Le développement des technologies analytiques, porté par celui de l’intelligence artificielle, permet aujourd’hui d’exploiter l’immense potentiel des mégadonnées. Là où le Big Data restait sur le périmètre de l’analyse performante des données, le Smart Data ajoute une couche d’analyse prédictive permise par encore plus de datas disponibles et de puissance de calcul.

Pour collecter, traiter et analyser simultanément et en temps réel ces milliards d’informations clients, les entreprises font appel à une Data Management Platform (DMP), solution déjà adoptée par 85% des grandes entreprises européennes et de plus en plus utilisées par des entreprises de toutes tailles. Cookies, temps d’arrêt sur une page, données de vente, avis partagés, temps de connexion… Même à l’échelle d’un seul client potentiel, impossible à un humain de mettre de l’ordre dans cette quantité de données. La DMP fait le travail en révélant des logiques d’actions, des leviers, des momentum propre à chaque client et les agrège en profils selon leurs potentiels, leurs intentions… et active des actions marketing adaptées. Les annonceurs évitent ainsi d’adresser aux prospects des messages sans rapport avec leurs attentes.

Conclusion

CRM, Big Data ou Smart Data, l’outil n’est pas le plus important. L’intention – et la possibilité – de porter le bon message à ses prospects et clients est la vraie clé de réussite. En apportant une expérience enrichie, personnalisée et innovante à une clientèle toujours plus exigeante et en demande de reconnaissance, on augmente ses chances. Car au-delà des chiffres et datas, les consommateurs sont avant tout de vrais gens qui aiment qu’on leur parle, qu’on leur parle d’eux.

Qu’est-ce-que le Big Data ?

Le Big Data, c’est la collecte en VOLUME de données d’une grande VARIETE et la capacité à les traiter avec VELOCITE (les 3V du Big Data).

La supériorité du Big Data réside dans la puissance de calcul, capable d’identifier des liens de causalité entres données provenant de sources extrêmement variées.

prévisions 2020 big data
Pour aller plus loin sur le Retargeting cliquez ici.
 
 
Cet article vous a plu ? Partagez-le !

QUESTION : Est-ce que cet article vous a été utile ?

section_sondage__reponses

section_sondage__reponses1

Et pour ne rien manquer de notre actu

Inscrivez-vous à notre newsletter

Une question ? Besoin de conseil ?

Un conseiller La Poste Solutions Business est à votre disposition pour vous aider.